Se passer des femmes a abouti à un échec. Elles ont un sens beaucoup plus élevé du respect de la vie quand les hommes ont le sens du respect du pouvoir. Ouvrons-leur tous les centres de décision.”

Le Monde 6.11.2016
Denis Mukwege, Prix Nobel de la Paix   ”L'homme qui répare les femmes: la colère d'Hippocrate”      télécharger

Denis Mukwege, Prix Nobel de la Paix
”L'homme qui répare les femmes: la colère d'Hippocrate”
télécharger

C’est à 8 ans que Denis Mukwege décide de devenir médecin en accompagnant son père pasteur en visite à un enfant malade. Sa vocation de venir en aide aux autres ne le quittera pas et c’est auprès des femmes particulièrement qu’il s’engagera.

Il fera médecine et une thèse en pédiatrie mais c’est un stage dans un hôpital de montagne qui le confronte à la détresse des femmes et le manque de moyens pour les soigner. C’est dans cet hôpital aux allures de mouroir, tant la mortalité maternelle y est présente, qu’il voit des jeunes mères arriver faisant face à des situations de désespoir. Il décide alors de s’engager à soigner les femmes et les aider à mettre les enfants au monde.

Par la suite, il sera de nombreuses fois confronté à des femmes victimes de viol et c’est au travers de ces récits qu’il prend conscience du viol comme arme de guerre. Témoin de ces abominables mutilations sexuelles dont elles sont victimes, il développe de nouvelles méthodes chirurgicales de reconstruction. Les plus jeunes comme les plus âgées sont violées collectivement et en public, pour détruire massivement.

En s’attaquant à l’appareil génital, on détruit la matrice, la porte d’entrée à la vie. Rien n’est laissé au hasard.

Face à cette barbarie, Denis Mukwege répare chaque femme qu’il peut sauver, voyant en chacune sa soeur, sa mère ou sa femme. Les récits de ces femmes bouleversent sa vie. Témoin de ces atrocités, il devient porte parole de ces femmes victimes de viols de guerre et interpelle l’ONU. Son engagement lui a valu d’être menacé ou encore victime d’attentat à son domicile mais Denis Mukwege est de ces hommes dont l’engagement dépasse sa condition propre. Convaincu ,déterminé il conclura un entretien au Monde mené par la reporter Annick Cojean

“Se passer des femmes a abouti à un échec. Elles ont un sens beaucoup plus élevé du respect de la vie quand les hommes ont le sens du respect du pouvoir.
Ouvrons-leur tous les centres de décision. Et disons-leur : soyez vous-mêmes. Ne nous imitez pas. Si on se bat pour avoir des femmes au pouvoir, c’est précisément parce qu’elles apportent ce que les hommes n’ont pas. Alors dirigez en tant que femmes. Réagissez en tant que femmes. C’est là votre force. Et ce sera notre chance.”

 

Film

L'homme qui répare les femmes: la colère d'Hippocrate

télécharger

Livres

Panzi – 2014

Plaidoyer pour la vie - 2016

Prix

Prix Olof Palme et prix des Droits de l’homme des Nations Unies (ONU) 2008

Prix Sakharov en 2014

Prix Nobel de la Paix
2018